L’Europe s’essouffle dans la course aux vaccins, la stratégie de vaccination pointée du doigt

Maria Udrescu, La Libre (BE), 02.02.2021

Quotes

Link to full article


Les critiques continuent de cibler la stratégie européenne de vaccination. Les Vingt-sept se confrontent au défi des difficultés de production de doses. Côté britannique, la vaccination est aussi un enjeu de la réussite post-Brexit.

"La stratégie européenne de vaccination est la bonne." Dans un entretien publié mardi dans plusieurs médias, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a défendu la décision inédite des États membres de passer, ensemble, des contrats d'achat anticipés de vaccins contre le Covid-19 avec divers laboratoires. Cet exercice de solidarité européenne s'était assez rapidement imposé comme une évidence en juin, à l'heure où se profilait une course aux vaccins mondiale qui aurait sévèrement ébranlé l'unité des Vingt-sept, s'ils s'y étaient engagés en tant que concurrents. Si peu contestent cette philosophie en principe, des critiques ciblent désormais la mise en pratique de la stratégie européenne, observant que l'UE - dont 2,3 % des citoyens ont reçu au moins une dose de vaccin - accuse du retard par rapport à Israël (36,57 %), aux États-Unis (7,78 %) ou au Royaume-Uni (13,69 %). Les annonces de retards de livraisons de vaccins (Pfizer, AstraZeneca puis Moderna) se sont succédé et ont attisé la polémique : l'UE aurait-elle déjà perdu "la guerre des vaccins"? [...]

Une stratégie des Vingt-sept...

"Quelques erreurs graves ont été commises la semaine dernière, dans la phase de gestion de crise immédiate. Mais là n'est pas le cœur du problème", souligne Janis Emmanouilidis, responsable du programme "Politiques et institutions européennes" au European Policy Centre (EPC). La vraie question porte sur la lenteur de l'arrivée des doses et donc de la vaccination de la population européenne. Et là, comme souvent lorsqu'il s'agit de l'UE, "les sources du problème sont multiples".

À commencer par le fonctionnement de l'Union. Si les États-Unis ont pu d'emblée compter sur l'agence fédérale Biomedical Advanced Research and Development Authority (Barda) pour mener la course aux vaccins, l'UE, elle, a dû poser les bases et le cadre de sa stratégie. "Il a fallu créer une structure ad hoc de négociation avec les laboratoires, incluant les États membres et les services de la Commission ou encore établir la manière contractuelle d'agir pour ce nouveau type de contrats, etc. Nous avons dû travailler à l'extrême limite des compétences de la Commission", insiste une source européenne. Si les accords commerciaux sont du ressort de l'UE, la santé ne l'est pas, ce domaine étant quasi strictement réservé aux États. [...]

Read full article here


Latest media contributions

En quête d’une « nouvelle réalité » : quels défis pour la cohésion européenne post-crise?
Quotes, EURACTIV (FR), 19.02.2021

European cohesion through the pandemic: The state of play one year into COVID-19
Online Event, YouTube, 18.02.2021

Experten sehen von der Leyen angeschlagen - aber nicht abgeschrieben
Quotes, Die Presse (AT), 09.02.2021

EPC Update – European Health Union & EU-UK relations
Online Briefing, YouTube, 05.02.2021

European Populists Who Looked to Trump Now Look Away
Quotes, The New York Times, 13.01.2021

EPC Update – State of the Union & challenges for 2021
Online Briefing, YouTube, 08.01.2021

Alemania al mando del Consejo Europeo: logros y fracasos
Quotes, Deutsche Welle (Spanish), 15.12.2020

Taking Stock of the German EU Council Presidency and Identifying Challenges for 2021
Online DGAP-EPC Event, YouTube, 15.12.2020

Jokes About Hungarian ‘Dictator’ Masked Breach at Heart of EU
Quotes, Bloomberg, 10.12.2020


Media