La politique grecque a encore fait attendre l'Europe

L'Echo, 08.11.2011

Quotes

Link to original article


La formation du gouvernement provisoire a traîné. La zone euro exige désormais des engagements par écrit des deux grands partis grecs. […]

Les négociations entre les deux grands partis grecs ont buté sur le refus de Nouvelle Démocratie d'envoyer ses membres comme ministres dans le futur gouvernement. Le parti d'opposition aurait aimé n'y envoyer que des technocrates. "En n'envoyant pas ses propres membres, Nouvelle Démocratie se serait ménagé un recul utile pour se distancier du Pasok", observe Janis Emmanouilidis, analyste politique à l'European Policy Center. Quelle que soit la formule adoptée, il y a selon lui "largement matière à de nouvelles manoeuvres politiciennes qui pourraient entraver le processus". Car pendant que le gouvernement provisoire travaillera, les partis affûteront leurs armes de campagne: les élections anticipées ont été fixées au 19 février.

For the entire article see here.


Latest media contributions

Die EU hat die Wahl: Vorwärts oder rückwärts?
Quotes, Deutsche Welle, 16.05.2019

Stillstand im Euro-Land: Woran es in der Währungsunion hapert
Quotes, Handelsblatt, 15.05.2019

Comicios cruciales para el destino de la UE
Quotes, Deutsche Welle, 13.05.2019

Bilanz des EU-Gipfels in Sibiu
Interview, SWR2 Aktuell, 09.05.2019

Dialogue between EU and citizens ‘must be a continuous process’
Interview, KBF Newsletter, 08.05.2019

Der Briten langer Abschied
Quotes, Wiener Zeitung, 08.05.2019

Germany’s ‘joke’ party wants seat at EU table
Quotes, Politco, 08.05.2019

Die Szenarien für die Zukunft der EU
Quotes, ORF (Austria), 07.05.2019

Volením extrému do EP voliči často ukazujú žltú kartu bežným stranám
Quotes/Interview, Talouselämä & Kauppalehti (FIN), 06.05.2019

Eiropas parlamenta vājums - šķietams; čakli deputāti var paveikt nozīmīgas lietas
Quotes/Interview, LSM (LV), 06.05.2019


Media